Plastiglomérat

Plastiglomérat, détail, 2018, brique, mortier, verre, eau, fer, 50x50x215 cm
©Photographie Cyril Boixel

Inspirée des pierres que j’ai découvertes dans le texte de Florian Gaité « Coeur de pierre » je me suis intéressée au plastiglomérat. J’ai voulu saisir un élément qui faisait sa particularité et ainsi l’exploiter de façon à m’approprier cette pierre et lui donner une autre matière, un autre aspect. Jouer avec sa singularité pour en développer une autre. Le plastiglomérat est une nouvelle pierre anthropocène qui témoigne d’un tournant géologique. Les humains sont capables d’altérer la fabrication de roches au point que la nature crée d’elle même un agglomérat à partir de lave volcanique et de nos déchets plastiques qui dérivent dans l’océan. De cette pierre anthropocène, j’ai voulu extraire le plastique et conserver l’idée d’une roche qui se compose de nos déchets, de ce que nous jetons, de nos scories que j’associe à notre concept de construction. La brique est un élément visible dans de nombreux pays. Elle symbolise la maison, l’habitat et l’abris, miroir de l’action humaine qui s’élève à partir de rien.

Cette pièce a été réalisée dans le cadre d’un Workshop dans la briqueterie de Nagen à Saint- Marcel Paulel. J’ai utilisé des débris de briques voué à l’abandon qui jonchaient le sol de l’arrière cour de l’usine.

Plastiglomérat, détail, 2018, brique, mortier, verre, eau, fer, 50x50x215 cm
©Photographie Cyril Boixel